Continuation bet : Jouer plus pour perdre moins

continuation bet au poker

Parier plus pour perdre moins… Cette phrase peut être bizarre à lire mais lorsque vous aurez assimilé la notion de continuation bet, vous verrez que dans certaines situations, cela peut réellement porter ces fruits.

Un exemple concret de continuation bet

Vous avez une main correcte, le flop tombe et vous n’avez pas la paire max mais celle du milieu avec un bon kicker.

Vous décidez alors de checker et votre adversaire vous relance de 400… Que faites vous ? vous vous couchez alors que la turn aurait pu être votre kicker (double paire) ou votre brelan. Dans cette situation il aurait été intéressant de relancer pour inviter votre adversaire uniquement à vous caller et ne pas mettre ces fameux 400.

Reprenons cette exemple avec cette main : Valet 10, vous payez la big blind et le flop tombe Roi, Valet, 3.

Vous êtes premier de parole, vous décidez de miser 150 par exemple (en fonction de vos jetons) :

  • Votre adversaire allait bluffer : Il se couche, car vous avez pris l’ascendant psychologique.
  • Il n’a rien : Il se couche. Pour se faire, il faut que votre mise soit conséquente. Ne misez pas la blind en cours par exemple, surtout si votre adversaire a beaucoup de jetons!
  • Il a un Roi : Il pense que vous aussi, il va donc faire attention à son kicker. Il call et vous pourrez ainsi voir la turn en ayant un avantage psychologique pour éventuellement réaliser un bluff à la turn…
  • Il a un Roi avec un très bon kicker : « That’s poker »… Il vous relance, vous vous couchez.

A retenir si vous jouez les continuation bets

Vous verrez donc dans ce genre de situation que 3 fois sur 4, vous avez intérêt à miser pour perdre moins afin d’être toujours dans le coup… De plus, en cas de gain sur la main, le pot aura augmenté de plus de 50% de sa valeur initiale!